La flottille

La flottille de pêche canadienne compte environ 20 100 bateaux, majoritairement de petite et de moyenne taille.

Répartition de la flottille

Petits-moyens<45' Grands >45' Total
Atlantique 16 200 1 000 17 200
Pacifique 2 400 500 2 900

La plupart des bateaux sont exploités par leur propriétaire, et la taille de l’équipage varie selon le matériel utilisé et le type de pêche; les bateaux de petite et de moyenne taille comptent environ trois personnes à leur bord. Les bateaux de cette catégorie, le plus souvent faits de fibre de verre, de bois ou d’aluminium, sont majoritaires au sein de la flottille, tandis que les bateaux de 100 pi ou plus, constitués d’acier, sont relativement peu nombreux. Ces derniers sont pour la plupart sous le contrôle de grandes sociétés.

Les engins de pêche

Les types d’engins de pêche varient beaucoup. Certains reposent dans l’eau, capturant le poisson de manière « passive », tandis que d’autres sont traînés et le capturent de façon « mobile ». Parmi les types d’engins répandus, notons :

  • Les lignes et hameçons, ce qui comprend les lignes à main et turluttes, les palangres munies d’hameçons appâtés, et les hameçons traînés dans l’eau dans la pêche aux lignes traînantes;
  • Les filets, dont les filets maillants, les chaluts et les seines;
  • Les trappes et casiers, dont le casier à homard bien connu.

Les sorties de pêche

La durée d’une sortie de pêche commerciale peut se situer n’importe où entre un seul jour et des semaines, selon la zone et l’espèce pêchée. Sur la côte Atlantique, par exemple, les bateaux peuvent passer de longues périodes au large sur les Grands Bancs ou dans les eaux du nord de la baie de Baffin. Même lorsqu’ils pêchent plus près de la côte, les bateaux peuvent quitter leur port d’attache pendant de longues périodes, ce que font les bateaux qui pêchent le saumon à la traîne quand ils parcourent le littoral de la Colombie-Britannique.