Les débarquements de poissons

Les poissons et fruits de mer sont un apport important à l’économie canadienne.

Quelle est la quantité de poissons?

En 2009, les débarquements des pêches maritimes commerciales du Canada ont atteint 925 000 tonnes, alors que ceux des pêches en eau douce se sont élevés à 31 000 tonnes. Toute l’information ci-dessous repose sur les données de 2009.

Combien cela vaut-il?

On attribue aux poissons et fruits de mer une valeur au débarquement qui peut se définir comme le prix accordé aux pêcheurs pour leurs prises. Les débarquements des pêches maritimes valaient 1,6 milliard de dollars, et ceux des pêches en eau douce, 58 millions de dollars. La valeur en gros est environ le double de la valeur au débarquement.

Quels groupes d’espèces viennent en tête pour le volume?

En 2009, les mollusques et crustacés (p. ex., homard, crabe, crevette et pétoncle) étaient premiers, avec 420 000 tonnes. Les espèces pélagiques (p. ex., hareng, thon et saumon) suivaient avec 284 000 tonnes. Le troisième rang était occupé par les poissons de fond (p. ex., morue, aiglefin, merlu, goberge), avec 204 000 tonnes.

Quel groupe d’espèces vient en tête pour la valeur?

Les mollusques et crustacés ont obtenu la plus forte valeur au débarquement en 2009, soit 1,3 milliard de dollars. Le homard, le crabe, la crevette et le pétoncle sont les titans de l’industrie des mollusques et crustacés. Les poissons de fond suivaient avec 237 millions de dollars et les espèces pélagiques, avec 127 millions de dollars.

Quelles espèces pêche-t-on dans les différentes régions?

Les espèces sont énumérées en ordre décroissant.

Région Espèces les plus importante en volume Espèces les plus importante en valeur
Atlantique Hareng, crevette, crabe des neiges et pétoncle Homard, crabe, crevette, pétoncle et mye (clam)
Pacifique Merlu, saumon, espèces de sébaste, hareng et poissont plats Crabe, mye (clam), flétan, saumon et espèces de sébaste
Eau douce Doré jaune, corégone et perche ou perchaude Doré jaune, corégone et perche ou perchaude

Quelles sont les provinces en tête pour la valeur des pêches maritimes?

La Nouvelle-Écosse détenait la plus forte valeur au débarquement avec 601 millions de dollars, suivie de Terre-Neuve et Labrador avec 444 millions de dollars, de la Colombie-Britannique avec 267 millions de dollars, du Nouveau-Brunswick avec 152 millions de dollars et du Québec avec 125 millions de dollars.

(Source : ministère des Pêches et des Océans)