Un homme passionné des huîtres

24 octobre 2012


Doris d'huîtres

Les huîtres sont reconnues pour introduire de la passion dans notre vie, mais nous pensons que c’est la personne qui les a pêchées qui est en partie responsable de cela. Il y a un homme à l’Île-du-Prince-Édouard que la passion des huîtres appelle encore en mer à 82 ans, et il vous dira sans manquer de souffle qu’il aime mieux être là que n’importe où ailleurs. Le Conseil canadien des pêcheurs professionnels (CCPP) a accompagné Clifford Bernard cet été à bord de son doris et l’a filmé en train de nous montrer les ficelles du métier. La vidéo est maintenant en ligne sur Youtube - http://youtu.be/aJBdRcB57yw

« Nous explorons le côté humain de l’industrie de la pêche, en racontant une histoire qui parle des pêcheurs, de leur communauté et finalement de la façon dont les produits de la mer arrivent jusqu’à la table du consommateur », a déclaré John Sutcliffe, directeur général du CCPP. « Nous voulons raviver l’intérêt pour la pêche en tant que profession et faire redécouvrir aux Canadiens la valeur de cette industrie pour notre économie. »
 
Dans ce troisième épisode d’une série de vidéos créées par le CCPP, l’équipe suit M. Bernard dans sa journée de travail à Bedeque. M. Bernard parle ouvertement des fonds ostréicoles et livre ses réflexions sur les effets que les changements environnementaux ont eus sur le secteur et sur les mesures à prendre, selon lui, pour que la pêche aux huîtres continue d’exister. 
 
« Nous sommes très enthousiastes à propos de cette série », a affirmé John Sutcliffe. « Le travail que nous faisons au Conseil canadien des pêcheurs professionnels se reflète dans toutes les facettes de la journée du pêcheur, de la sécurité jusqu’à la meilleure façon de commercialiser les prises. Nous montrons ce que fait notre organisation à travers les actions des pêcheurs canadiens. Peu de gens sont conscients des défis auxquels les pêcheurs font face et de la fierté qu’ils tirent de leur travail. »
 
Clifford reconnaît qu’on lui demande souvent ce qu’il fait là sur l’eau, ce à quoi il répond : « Je suis ici parce que j’adore ça. Si tu veux rester à la maison assis dans ta chaise berçante, eh bien vas-y! Mais très peu pour moi! ». Et c’est à ce moment-là, pensons-nous, que la passion est introduite dans l’huître.
 
Les vidéos font partie d’un projet bénéficiant du soutien financier du gouvernement du Canada et sont produites par Kobb Media pour le compte du Conseil canadien des pêcheurs professionnels.